Sans chauffage, un logement vacant durant la période hivernale peut se détériorer rapidement. Mieux vaut assurer une température hors-gel.

Un logement doté d’une bonne isolation et de fenêtres à double vitrage a déjà un bon manteau qui l’aidera à passer l’hiver. A défaut, il sera plus vulnérable aux températures extérieures et se refroidira plus vite. Si l’un est mieux protégé que l’autre, tous deux risquent de se dégrader, notamment à cause de l’apparition de moisissures, lors d’une longue période sans chauffage.   Pour une maison comme pour un appartement inoccupés, il est conseillé de fermer les volets ou stores avant de partir. Si vous partez seulement pour quelques jours, programmez le chauffage à 16°C ou 17°C afin de ne pas gaspiller d’énergie et permettre à votre intérieur de retrouver rapidement à votre retour sa température de confort à 19°C. Si la période d’absence est plus longue, il est possible de descendre jusqu’à 14°C. Pour rappel, la température des pièces doit être mesurée au centre de chacune d’elles à 1,5 mètres au-dessus du sol.

Une température de 8°C minimum

Lorsqu’un logement est vacant pour plusieurs mois (résidence secondaire, défaut de locataire...), il est impératif de maintenir une température « hors-gel » à 8°C minimum. C’est d’ailleurs une obligation dans les copropriétés. Cela permet de protéger les équipements de la maison, les conduites d’eau, les tuyaux de chauffage en cas de gros coup de froid. Au redémarrage, il y a aussi moins de condensation.   En position hors-gel, votre chaudière ne produira plus d’eau chaude sanitaire et tournera au ralenti afin d’apporter juste la chaleur nécessaire évitant les températures négatives à l’intérieur du logement. Le risque est bien sûr supérieur dans les régions au climat continental ou montagnard.   Le chauffage électrique peut se réguler grâce au thermostat sur les radiateurs. Avec le développement de la domotique, des systèmes permettent de piloter votre chauffage à distance via un ordinateur ou un téléphone mobile. Utile pour programmer un retour progressif à la température de confort avant votre retour.

APEI-Actualités