Si votre porte d’entrée est vieillissante, il peut être nécessaire d’en changer pour améliorer l’isolation thermique et acoustique de la maison ainsi que sa sécurité.

« Lorsque nous avons acheté notre pavillon, la porte d’entrée à l’aspect massif nous a semblé de qualité. Mais en fait, elle laissait passer l’air et même l’eau par fortes pluies ! Nous avons donc décidé d’en changer ». Si, comme ce couple, vous découvrez que votre porte d’entrée est fissurée ou ajourée, si elle laisse passer l’air ou si son étanchéité se dégrade, il est temps de la remplacer.   En rénovation, la pose du nouveau modèle peut être réalisée sur le dormant existant, à condition qu’il soit en parfait état. Souvent, il est préférable de procéder à une dépose totale des dormants.   Le choix d’une nouvelle porte n’est pas toujours aisé car il est très vaste, au niveau esthétique comme pour les matériaux : bois, alu, PVC, métal, mixte. Bien sûr, il est conseillé d’opter pour un modèle se mariant bien avec le style de la maison et les autres menuiseries. Mais d’autres critères sont à prendre en compte…    En premier lieu, celui de l’isolation thermique. C’est le coefficient Ud, qualifiant la performance des parois, qui vous servira de repère. Il est exprimé en watts par mètre carré kelvin. Plus il est faible, meilleure est l’isolation de la paroi. La réglementation thermique actuellement en vigueur dans les logements existants impose un Ud inférieur ou égal à 2 W/m2.K, sachant qu’un Ud à 1.1 au lieu de 1.6 réduit les déperditions d’énergie de 30 %.

Vérifier le niveau de perméabilité

En ce qui concerne la perméabilité de la porte, vous pouvez vous fier au classement AEV affichant la perméabilité à l’air (A*), à l’eau (E*) et la résistance au vent (V*).    Pour l’air, le niveau s’échelonne de 1 (faible) à 4 (très bon). Pour l’eau, l’échelle est comprise de 1 (très faible) à 9 (très bon), le niveau renforcé se situant à partir de 3.    Si la note est suivie de la lettre A, l’essai est réalisé suivant une exposition totale, si c’est B, il l’a été suivant une exposition partielle. La résistance au vent va de A à C pour la déformation et de 1 à 5 pour la pression. Bon à savoir, les portes d’entrée en bois certifiées NF affiche au minimum A*3, E*2B, V*A3.    Si vous habitez dans un secteur bruyant, le certificat Acotherm prend aussi en compte les performances acoustiques de votre porte d’entrée, avec les classes AC1 à AC 4. Plus le chiffre est élevé, plus le produit est performant.    Enfin, ne négligez pas la sécurité en optant pour une serrure multipoints à trois points minimum. La certification A2P atteste de leur résistance à l’effraction, de une à trois étoiles.

APEI-Actualités